Live long, drop dead!

« You may have heard, accurately, that life expectancy was only around 33 in Grok’s time, but this longevity statistic is much more impressive when you factor out predator danger, high infant mortality rates, and routine infections and trauma that were commonly fatal in prehistoric times. Ten thousand years ago, anthropologists assert that it was not uncommon for humans who avoided rudimentary fatalities (eaten by lion, fatal infection from a scraped knee, etc) to live six or seven decades in robust health – with no medical care or modern comforts of any kind.

Even with their lifelong struggle for food, shelter, and safety, the « maximum observed lifespan » in groks’s time was a mind-bogglin 94! Impressive longevity is also enjoyed today among the last remaining pockets of primitive hunter-gatherer cultures on the globe, such as the Ache, Hadza, Hiwi and iKung. More than a quarter of today’s Ache people in Paraguay make it to 70. Moreover, 73 percent of Ache adultes eventually die from accidents, and only 17 percent from illness.

Meanwhile,  the nearly octogenarian life expectancy in western nations is tainted by a deplorable decline in health, vitality, fitness, and productivity known affectionately as the aging process. In contrast, grok enjoyed truly exceptional health and fitness for his entire life, whether it ended early by misfortune, or whether he was able to go six or seven decades at full throttle. Grok actualizes the motto « Live long, drop dead! ». There was simply no such thing as today’s steady decline into old age, in some cases twenty years of slipping down the slope of declining health. »

Mark Sisson (The Primal Blueprint)

A propos penelopejc

Mais quel mal y a-t-il à vouloir relever le niveau général de l'humanité?
Cet article a été publié dans Minceur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Live long, drop dead!

  1. Ping : Challenge 21 days Paleo #3 | Fitness, Lifestyle and Bouteillades

  2. guix69 dit :

    le coup des prédateurs de tout qui pouvait leur tomber sur la gueule à cette époque là, c’est un peu ce que je voulais répondre à Mass lorsqu’il disait que 33 ans c’était une bonne raison pour ne pas suivre le régime paléo 🙂

    • penelopejc dit :

      Je comprends que spontanément et sans avoir plus que ça étudié la question, on puisse avoir ce type de réserves. Mais come on, go read a book! (pas vous guix XD)

  3. Captain Obvious dit :

    Non mais bon, faut aussi garder le sens des choses.
    On ne nous propose pas de manger tout ce qu’on trouve par terre, de dormir à la belle étoile en hiver, de se battre contre des grizzlis et d’abandonner ses enfants quand ils ne sont pas suffisamment résistants (hmmm quoique… ).

    Un concept qui sert de prétexte à une activité physique régulière et le chois de produits frais ne peut PAS être foncièrement mauvais.

    De là à dire que j’aimerais quitter notre époque pour la leur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s