De l’invitation à la surconsommation calorique impromptue

Par un beau samedi après-midi, nous circulions, B et moi-même, dans une artère piétonne fort fréquentée de notre belle agglomération lyonnaise.

Et quel ne fut pas notre courroux d’assister, une fois encore, à cette scène navrante et néanmoins trop commune qui a lieu, aux heures d’affluence, à certains endroits clés des grandes villes, endroits stratégiques car fort fréquentés par une population aussi candide que peu avisée. Bref, nous assistâmes à une scène que vous aussi, amis lecteurs, avez sûrement dû subir en vous promenant en ville.

Imaginez-vous: un samedi après-midi, autour de 15h, votre rue piétonne commerçante grouille de couples cherchant à remeubler leur 2 pièces, de yotes en rut prêtes à vous sauter à la gorge pour un regard trop prolongé, de putes-à-miel en bandes en quête d’un nouveau top Mango pour embourber des riches ce soir au club, de famille étouffant l’ennui d’un week-end déjà vide, et de loups solitaires agacés que leur patrimoine soit souillé par une populace aussi peu respectueuse des monuments.

Bref, la rue est pleine de tous ces gens qui ont tous – parce que l’histoire se passe dans un pays développé d’Europe fort bien achalandé en denrées immédiatement consommables – copieusement petit-déjeuné, déjeuné, et même goûté (souvent plus que de raison).

Quand soudain, perturbant le calme de cette activité routinière du week-end, pop-up de nowhere un bataillon d’ambassadrices Nestlé, tout équipées de panneaux, paniers d’échantillons et casquettes.

En quelques secondes, l’activité de la rue est transformée, et le flux uniforme de badauds désoeuvrés harpentant latéralement la rue, se transforme en détestable conglomérats d’abrutis se poussant du coude, pour accéder le plus rapidement possible au précieux noyau d’ambassadrices Nestlé.

De cet essaim d’imbéciles énervés s’échappent, au compte goute, les victorieux ayant enfin obtenu le sacré Graal, le fruit de leur Quête acharnée: l’échantillon gratuit de dégustation du super nouveau goûter Nestlé aux extra-pépites renforcées aux trois chocolats.[286calories EACH, but who cares? c’est GRATUIT]

Alors si vous aussi vous êtes offusqué qu’on perturbe le bon déroulement de votre shopping du samedi, ou qu’on continue ainsi à faire monter l’IMC moyen de la France, réagissez!

A propos penelopejc

Mais quel mal y a-t-il à vouloir relever le niveau général de l'humanité?
Cet article, publié dans Mon quotidien fabuleux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour De l’invitation à la surconsommation calorique impromptue

  1. Arsie dit :

    Mais oui mais vous savez bien que les gens sont des moutons. Alors qu’importe l’IMC moyen français, pourvu que le nôtre reste bas et bien inférieur à celui de la populace. Nous n’en apparaîtrons que plus avantageux.

  2. lorie dit :

    Memes causes memes effets avec une distribution de yahourts « fantasia » yahourts déjà pré-sucrés auquels monsieur Danone a cru bon d’ajouter des petite billes (aux trois chocolats également comme quoi les grand esprits se rencontrent) le tout pile poil devant l’arret de bus histoire d’empecher les honnetes gens de continuer sainement leur vie.
    Mais bon l’attrait du gratuit…mélé à celui du glucose comment lutter?

    • penelopejc dit :

      OUAIS! Je les ai vu les fantasia! ils ont raison de bien habituer les gens aux yaourts entier et sur-sucré, parce que trop peu de gens sont au courant que dans les 0%, IL A DE L’AMIDON, qui comme chacun sait, fait encore plus grossir…

  3. le vrai olaf dit :

    Je suis vieux. Je suis has been. Expliquez moi : qu’est ce qu’un « Yote » ?

    • penelopejc dit :

      oh non vous n’êtes ni vieux ni tout ça, c’est juste que comme j’estime que MES expressions devraient être d’usage universel, je me comporte comme si c’était le cas.
      Alors Yote, féminin de yo. Le yo est un homme de rue, portant casquette simplement posée sur le chef, survet’ nylon turquoise et chaussette blanche relevée par dessus le dit pantalon à mi-molette. Il peut arborer, selon les tendance, une chapka fourrure à la place de la casquette, ou un sergio taquini noir à la place du nylon turquoise. Souvent, il possède aussi le tout dernier modèle Nike en forme de guêpe. Sinon, le chef de meute des yo fait souvent semblant de boiter, pour avoir l’air d’avoir tout juste échappé à une risque.
      La yote se déplace souvent en bande. Elle aime à pousser des cris, molester les mâles de la horde, et hurler toute sorte d’insultes dans son dialecte pour s’imposer au sein du groupe. Parfois, le même comportement peut aussi être destiné à se faire remarquer du mâle à la chapka.
      Je pourrai vous faire un topo plus poussé, mais je crois que vous avez déjà compris.

      • le vrai olaf dit :

        Des caillera en fait, tout simplement. Des Yos, des Yotes. Oui, je vois. J’en bouffe 3 à chaque petit déj.

        Sinon, j’ai compris pourquoi Mass a si longtemps disparu de son blog, de ce blog et de la surface. Il a viré du côté obscur et tourne dorénavant des gonzos sordides :

      • penelopejc dit :

        oh OUI mais OUI!
        Olaf vous êtes un génie! C’est vraiment l’air buté et mauvais de mass, quand il met de la mauvaise volonté à faire les choses! Merveilleux

  4. mass dit :

    Tout ça c’est la faute du capitalisme, sinon j’ai pas compris les dessins de la petites filles et des canards, c’était une coupure méta-physique, ou une publicité pour Nestlé?

  5. M. Monterosso dit :

    C’est beau comme l’allégorie de la caverne de Platon (mais ça ne permet pas d’obtenir la moyenne au bac, bien au contraire).

  6. L'homme dark dit :

    Je serais curieux de connaître l’avis de Monsieur Poker sur la question, lui qui a une telle passion des choses gratuites.

    • penelopejc dit :

      Mais on a le droit d’adorer la gratuité: d’ailleurs, je me souviens d’un temps pas si reculé que ça où nous accumulions des canettes de taillefine fizz en dégustation gratuite (O%). Monsieur Poker en avait ramené 8 à l’époque, et nous les avions stockées dans mon bon frigo vide. L’idée c’est que rares sont ceux qu’on voit prendre le goûter au 3 pépites, le mettre dans leur poche et le manger plus tard, à un moment où ils auraient faim (par exemple). NON, au lieu de ça, les gens mangent TOUT DE SUITE, peut-être pas tant parce que c’est gratuit, mais peut-être plus parce qu’on leur a mis sous le nez…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s